La qualité de semences: facteur clé pour le rendement betteravier

Par Bert Vandenbussche, Responsable Technologie de semences SESVanderHave.

Le contrôle de la qualité dirige les différentes étapes industrielles utilisées dans le processus d’élaboration d’une semence commerciale. S’agissant d’un produit vivant, le travail de chaque lot de semences est donc  adapté à ses caractéristiques biologiques et physiques. Pour être mis en marché, un lot doit répondre à des normes strictes évaluées par différentes séries de tests. SESVanderHave utilise notamment l’imagerie par tomographie 3D permettant d’analyser les structures internes et externes des semences de betteraves, pour vous fournir uniquement des semences de qualité.

En quoi consiste la tomographie 3D ?
Bert VANDENBUSSCHE : En générant une image en 3D de la structure interne d’une semence, nous sommes capables d’évaluer la morphologie de nos semences et de collecter des mesures en 3D du volume des différentes structures de la semence. En quelques heures, nous obtenons un nombre très important de données avec une haute précision. L’objectif est de comprendre ou prédire des problèmes de qualité physique et germinative. Au sein de notre laboratoire qualité, nous avons développé ces méthodes depuis plusieurs années. Nous sommes également capables de caractériser le remplissage de semences qui peut avoir un impact fort sur la germination et donc sur le rendement. Chaque semence de betterave est unique: la morphologie d’une semence de betterave est très variable et peut avoir un rôle très important sur la germination. La semence de betterave sucrière est un fruit avec une paroi, un péricarpe, un embryon qui se situe dans la cavité. L’épaisseur du péricarpe varie fortement selon les génétiques et les conditions de production.

Comment est utilisée la tomographie 3D ?
Bert VANDENBUSSCHE : Au cours de notre process de fabrication, les semences sont polies afin d’ôter le péricarpe (qui contient des inhibiteurs de germination) grâce à des appareils de polissage spécialement conçus. Puis nous tamisons les graines par gravité pour sélectionner et collecter les graines correctement remplies et de taille normale. Les semences présentent encore une épaisseur et un diamètre irréguliers. Elles doivent subir un processus d’enrobage spécifique pour créer un produit rond normalisé. Chaque graine est unique ; le processus d’enrobage doit donc être suivi et ajusté en permanence par un opérateur. Et c’est là que la tomographie 3D apporte une information très importante puisqu’elle nous permet d’ajuster notre process de nettoyage en fonction de la morphologie initiale des semences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.