Germination des graines dans le sec: point sur la situation

Cette mi-Avril est synonyme de disparité en terme de précipitations: trop abondantes dans certains endroits et inexistantes dans d’autres. Dans ces derniers secteurs qui n’ont malheureusement pas eu de pluie, on constate une levée hétérogène avec dans la même parcelle des betteraves au stade 2 feuilles naissantes, des cotylédons étalés, des levées en cours et des graines non germées ou alors des levées qui n’ont pas du tout débuté.

Lors du comptage au champ pour évaluer la décision d’un resemis, il faut également observer attentivement les graines non germées.

Il existe 3 cas de figure
• La graine est intacte


C’est la majorité des cas. Elle germera dès les prochaines précipitations suffisantes.

  • La graine est fissurée et le radicule desséché

Fréquence généralement faible .On peut retrouver le radicule desséché à proximité. La graine a été prise dans le sec et ne donnera pas de plantule.

  • La graine est fissurée

Assez fréquent

Si on ne retrouve pas le radicule, couper la graine en deux et observer l’amande:

Présence de l’amande: la germination reprendra aux premières précipitations suffisantes.

Graines vides: la graine a germé, le germe a disparu. La graine ne donnera pas de plantule.

 

Les situations où le germe a disparu ne représentent que quelques cas, il faut alors s’armer de patience en attendant les prochaines pluies qui donneront une population finale suffisante pour permettre à la génétique d’exprimer tout son potentiel.

Inscription à SV&Vous
Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site, mais nous ne stockons pas de données personnelles. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer