Résultats SV PRO – Bilan et analyse du questionnaire Printemps 2020

SV PRO est un réseau de planteurs qui évaluent le comportement des différentes variétés SESVanderHave. Ce service est un des piliers de notre offre Esprit Planteur.

Ce questionnaire évalue le comportement des variétés SESVanderHave sur les critères de levée et de population finale. En répondant, les planteurs s’assurent un meilleur suivi de leurs variétés. Positives ou négatives, les observations permettent à SESVanderHave d’accompagner ses clients avec une meilleure réactivité et toutes les remarques négatives entraînent une prise de contact par nos équipes afin d’établir ensemble le rôle de la variété dans l’insatisfaction constatée. Cette année, en moyenne 5% des questionnaires ont généré une prise de contact sur la levée. Ce sont les conditions de levée, rendues difficiles avec la sécheresse, qui ont conduit à une forte demande de contact.

95% des planteurs sont satisfaits des levées des variétés SESVanderHave !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE POINT SUR LES SEMIS 2020

Même si les semis se sont déroulés dans de bonnes conditions et à la bonne période (50 % de semis effectués au 28 mars), l’absence d’hiver a compliqué les préparations de terre et nous avons pu constater des préparations motteuses avec très peu de terre fine. Les conditions sèches qui ont suivi n’ont pas arrangé les choses. Ces conditions difficiles ont entraîné des doubles levées, avec souvent de petites betteraves juste à 2 cotylédons à côté de betteraves déjà bien développées dans près de 35% des parcelles (Source ITB)

Les commerciaux SESVanderHave répondent aux questions des planteurs posées lors du questionnaire SV PRO Printemps 2020:

Avec le sec, la levée de mes betteraves n’est pas satisfaisante, quels sont les éléments à prendre en compte pour envisager un resemis ?

François SUIVENG : Il y a plusieurs éléments de décision :

– Prendre en compte la population installée (effectuer 10 comptages sur 10 m sur l’ensemble de la parcelle).
– Estimer le gain de population possible (semences mortes, intactes ou en cours de germination).
– Faire la moyenne de population entre les différentes zones plus ou moins bien levées.
– Prendre en compte la climatologie à venir et la date de prise de décision.
– Se poser la question du gain de rendement possible et pour quelles dépenses supplémentaires.
Dans bien des cas, le resemis n’est pas recommandé et il est préférable de garder une population faible (on estime une limite basse à 45 000 pieds/ha) car le succès d’un deuxième semis est souvent aléatoire. On ne parle pas ici de problèmes de parasitisme, qui peuvent s’ajouter et entraîner une perte de pieds progressive. Pour estimer les gains ou les pertes de pieds, il faut piqueter quelques endroits dans la parcelle et y passer tous les 2 ou 3 jours pour constater soit la perte de plantes liée aux parasites souterrains ou le gain de plantes lié aux nouvelles germinations (après le retour des pluies par exemple).

Quelle est votre analyse sur la protection existante en traitement de semences et son efficacité sur les parasites du sol ?
François-Xavier LECLERCQ : Avec le retrait des néonicotinoïdes, la majorité des planteurs de betteraves ont opté pour une protection Force® (8 g ou 10 g) dans l’enrobage (plus de 95 % des surfaces 2020). Nous constatons que, dans la majorité des cas, l’utilisation du Force® est suffisante pour contrôler efficacement le parasitisme souterrain. Néanmoins, dans une situation où l’on constate l’arrivée tardive d’une forte pression parasitaire, l’efficacité peut être limitée. Il faut rappeler que le Force® n’est pas systémique et qu’il n’a pas d’action sur les insectes volants.

J’ai beaucoup de graines qui n’ont pas germé, vont-elles lever ?

Maxence BÉCUE : Il existe 3 cas de figure :

1- La graine est intacte. C’est la majorité des cas que nous avons rencontré ce printemps. Elle germera dès les prochaines précipitations suffisantes.
2 – La graine est fissurée et le radicule desséché. On peut retrouver le radicule desséché à proximité. La graine a été prise dans le sec et ne donnera pas de plantule.
3 – La graine est fissurée. Si on ne retrouve pas le radicule, couper la graine en deux et observer l’amande:

Présence de l’amande : la germination reprendra aux premières précipitations suffisantes.

Graines vides : la graine a germé, le germe a disparu. La graine ne donnera pas de plantule.

Les situations où le germe a disparu ne représentent que quelques cas, il faut alors s’armer de patience en attendant les prochaines pluies qui donneront une population finale suffisante pour permettre à la génétique d’exprimer tout son potentiel.
Quel est l’impact de ces levées échelonnées ?
Xavier DEFFONTAINES : Bien sûr il y a aura une perte de potentiel de rendement dans ces parcelles qui sera proportionnelle au décalage dans les stades de plantules et à l’importance de ces levées échelonnées. Tout d’abord, il faudra gérer le désherbage qui s’étalera un peu plus dans le temps,  avec des levées tardives d’adventices et il faudra également tenir compte des stades d’utilisation de certains produits comme le Centium®. De même ces parcelles nécessiteront une protection insecticide prolongée.

 

Inscription à SV&Vous
Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site, mais nous ne stockons pas de données personnelles. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer