Sélection contre la jaunisse virale: quel apport de la génétique?

Avec le retrait des néonicotinoïdes, seule solution  complètement efficace sur un puceron vert résistant à de nombreux insecticides, l’arrivée de variétés de betteraves sucrières résistantes à la jaunisse suscite l’attention de toute la filière. Elles n’existent pas encore sur le marché en tant que véritable variété, mais les sélectionneurs consacrent une grande partie de leurs efforts à leur développement. 

Quelles sont les conséquences du retrait des néonicotinoïdes ?
À ce jour, il n’existe pas d’alternative à ces molécules pour lutter contre les pucerons, si ce n’est le retour à des traitements foliaires à répétition à base de pyréthrinoïdes ou l’utilisation du flonicamide récemment autorisée pour une application. Ces traitements sont plus difficiles à positionner dans le temps et donc plus aléatoires en terme d’efficacité. De plus, il existe des pucerons résistants à certaines de ces molécules. Il faut donc s’attendre à des pertes de rendement qui dépendront de la fréquence, de l’incidence (au champ) et de la gravité (sur la plante) de la maladie.

Existe t’il une solution génétique?

Les sélectionneurs doivent rechercher une tolérance aux différents virus de la jaunisse et/ou aux pucerons vecteurs de la maladie. La diversité des virus présents en Europe rend leur travail complexe car il faut une tolérance à chacun d’entre eux. Il faut également évaluer quel est le niveau de tolérance nécessaire pour faire face à la maladie.

 

Sur base d’observations d’essais inoculés, nos équipes ont pu mettre en évidence des différences de comportement et c’est ainsi que nous déposerons au CTPS cette année notre première variété disposant d’une tolérance partielle à la jaunisse.  Les caractéristiques de rendement de cette génétique pourront ainsi être évaluées dans les conditions pédoclimatiques françaises. En tout état de cause, pour les sélectionneurs, le challenge est important et les efforts de sélection ont été multipliés ces dernières années pour pouvoir rapidement apporter des solutions aux betteraviers.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.